logo-mini
Max Mara

Des solaires « poème » par l’artiste britannique Shantell Martin pour Max Mara


Partager

Max Mara

Connue pour son art graphique en flux de conscience à l’encre noire sur fond blanc et son concept de Liveography, des shows en direct où les dessins sont projetés accompagnés de sons et musique, Shantell Martin a créé pour la maison italienne des solaires en édition limitée baptisées Prism in MotionNoires et blanches, étirées de style rétro, elles sont ornées d’un fragment de dessin de l’artiste, reproduit numériquement et avec du vrai papier inséré dans les lunettes.

Une collaboration qui s’inscrit dans la passion pour l’art des propriétaires et fondateurs de Max Mara, la famille Maramotti, parmi les plus grands collectionneurs d’art en Italie avec des œuvres de Francis Bacon, Basquiat, Anselm Kiefer ou Gerhard Richter.

Ils sont également très actifs dans le mécénat culturel, avec notamment le Max Mara Art Prize for Women en partenariat avec la Whitechapel Gallery à Londres, un prix qui récompense des jeunes artistes vivant au Royaume-Uni, ou en 2015, le financement du musée Whitney d’Art Américain de l’architecte Renzo Piano, l’auteur du centre Pompidou à Paris et de la Tour Shard de Londres, lauréat du Pritzker Prize, le Nobel de l’architecture.


Poster un Commentaire

3 + quatorze =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.