logo-mini
SIHH

SIHH 2016 : les tendances de la haute horlogerie


Partager

SIHH

Le Salon International de la Haute Horlogerie vient de se tenir à Genève dans un contexte international difficile pour les exportations helvétiques en particulier vers l’Asie, où le comportement d’achat des clients dépend pour beaucoup de l’effet de change.

En conséquence : du côté de la créativité et des nouveaux modèles, les maisons horlogères suisses sont prudentes et jouent la carte de la sécurité en lançant des collections valeurs sûres.

Le style rétro et vintage se confirme, les montres acier sont en vedette ainsi que les grandes complications.

Au SIHH de Genève : les grandes griffes ont donc dévoilé des garde-temps qui revisitent leur héritage et modèles emblématiques.

À l’instar de Jaeger-leCoultre qui fête cette année les 85 ans de la Reverso par le lancement de plusieurs éditions anniversaires, les Reverso Tribute, et la gamme des Reverso One, plus accessibles, car en acier et mouvement quartz.

C’est en effet la tendance forte : les maisons suisses cherchent à rendre plus accessible leurs modèles cultes et ultra-luxe par l’introduction de montres en acier et ainsi stimuler les ventes par des prix plus bas.

Vacheron Constantin réinvente cette année l’une de ses collections sportives, l’Overseas de 1996. Et la revisite dans des versions en bracelet acier, caoutchouc ou crocodile.

Au SIHH, Vacheron Constantin a joué les extrêmes, avec des modèles accessibles et de l’autre côté du spectre, une nouveauté spectaculaire : la montre de poche la plus compliquée au monde, intégrant 57 fonctions en un seul mouvement. Une première mondiale.


Poster un Commentaire

15 − quinze =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.