logo-mini
Sahara marocain

Sahara marocain : Russes et Américains ont-ils retourné leur veste?


Partager

Sahara marocain

Après le vote par le conseil de sécurité de l’ONU de la résolution 2285 qui proroge le mandat de la Minurso des Nations Unies au Sahara pour une durée d’un an, la diplomatie marocaine a réagi via un communiqué. Le Maroc considère ainsi que le texte adopté constitue je cite « un revers cinglant pour toutes les manœuvres du secrétariat général de l’ONU, et réaffirme les paramètres de la solution politique, tels que définis en 2004 par le Conseil de Sécurité et précisés en termes opérationnels en 2007… »

Par ailleurs, toujours selon le communiqué, le Maroc est aussi décidé à poursuivre le dialogue pour parvenir je cite « à un paquet de sortie de crise qui permette l’atténuation des dérapages graves du Secrétaire Général lors de sa visite dans la région et la garantie du bon fonctionnement de la Minurso, essentiellement dans ses missions fondamentales de surveillance du cessez-le-feu et de déminage dans la zone tampon à l’Est du dispositif de défense… »

Dans la dernière partie du communiqué, le Maroc adresse des critiques aux États-Unis, sans les nommer directement, mais qui sont mentionnés en tant que je cite « membre du Conseil de Sécurité qui a la responsabilité de la formulation et de la présentation du premier projet de résolution ». Ainsi notre pays dit regretter le fait que les Américains aient, je cite « introduit des éléments de pression, de contrainte et d’affaiblissement, et agi contre l’esprit du partenariat qui le lie au Royaume du Maroc »…..

Enfin, à noter que ce projet final de résolution sur le Sahara a été voté par 10 membres du Conseil dont le soutien très actif et remarqué de la France et de l’Espagne, au contraire de l‘Uruguay et du Venezuela qui ont voté contre et la Russie, la Nouvelle-Zélande et l’Angola qui se sont abstenus.


Poster un Commentaire

seize + treize =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.