logo-mini
Roman Polanski

Roman Polanski : corporatisme versus réseaux sociaux


Partager

Roman Polanski

On prend la direction de la France à présent. Sa désignation avait suscité colère, incompréhension ainsi qu’un appel au boycott : nous vous l’annoncions… Roman Polanski, président de la cérémonie des César, 42ème édition, récompensant chaque année le meilleur du cinéma français.

Hé bien le réalisateur y renonce finalement, en raison de la polémique qu’il juge « injustifiée », déclenchée par des associations féministes. Elles avaient notamment appelé à une manifestation devant la salle Pleyel, le soir de l’événement qui doit se tenir le 24 février prochain. Une pétition demandant la destitution du cinéaste circule d’ailleurs, avec plus de 60.000 signatures aujourd’hui. Si les contestataires n’ont jamais remis en doute le talent du cinéaste Roman Polanski, c’est son passé avec la justice américaine qui dérange.

Il y a 40 ans, 6 chefs d’accusation pesaient contre lui, il a plaidé coupable pour le moins lourd, « relation sexuelle illicite » avec une mineur, et s’est enfui avant le verdict lors de sa remise en liberté sous caution. Depuis, il s’est exilé en Europe et ne s’est jamais présenté à la justice américaine.


Poster un Commentaire

un × quatre =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.