logo-mini
Robert Ménard

Robert Ménard, de Reporters sans Frontières à Béziers sans migrants


Partager

Robert Ménard

On prend la direction de la France, où les polémiques populistes, voire racistes,  n’en finissent plus.

Rappelez-vous, en septembre 2015, le maire de Béziers Robert Ménard, avait défrayé la chronique par un numéro du journal municipal titré «Ils arrivent»,  destiné à créer la peur dans le contexte qu’il qualifiait de «scandale des migrants».

Il a récidivé, cette semaine, avec une série d’affiches polémiques, placardées dans sa ville. On peut y lire «L’État nous les impose. Ça y est, ils arrivent! Les migrants dans notre centre-ville!» C’est en fait un photomontage où l’on voit la cathédrale de Béziers, avec à ses pieds un groupe dense d’hommes qui avancent.


Poster un Commentaire

trois × 1 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.