logo-mini
logements sociaux

Retard de livraison des logements sociaux : quels responsables ?


Partager

logements sociaux

De nombreux promoteurs immobiliers ne pourront pas remplir leur engagement pris vis-à-vis de l’État de produire au moins 500 logements sociaux sur 5 ans. C’est ce que rapporte La Vie Eco.

En cause, des retards dus à la lourdeur des procédures administratives et à l’essoufflement de la demande. Pour comprendre la problématique, La Vie Eco explique que les professionnels qui signent avec l’État des conventions pour la construction de logements sociaux, doivent réaliser un minimum de 500 unités dans un délai maximal de cinq ans à compter de la délivrance de la première autorisation de construire.

Pour une grande majorité des opérateurs engagés dans le programme, ce sera bientôt l’heure des comptes. Mais beaucoup de ces promoteurs conventionnés ne devraient pas être en mesure de remplir leur part du contrat, particulièrement parmi les petits opérateurs. Près de 84% des promoteurs ayant signé des conventions sur les 3 premières années du dispositif consistaient en effet en petites et moyennes entreprises, voire en personnes physiques. Ces derniers se justifient : sur le terrain, les plans des professionnels ont d’abord été perturbés par les délais à rallonge pour l’obtention des autorisations de construire et de manière générale pour accomplir toutes les démarches administratives.


Poster un Commentaire

neuf + 16 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.