logo-mini
huile

Quelle huile pour quelle recette


Partager

huile

Du point de vue diététique, on recommande souvent de varier les huiles pour profiter des vertus santé de chacune d’elles. Or, au supermarché, la multiplicité des produits peut facilement nous donner le tournis. Entre la traditionnelle huile d’olive, de palme, de tournesol ou l’huile de pépins de raisin, c’est souvent compliqué de faire son choix. Alors pour quelle huile opter et pour quelle recette ? Nous faisons tout de suite le point avec vous !

Pour l’assaisonnement de vos salades, jetez votre dévolu sur les huiles de cuisine pressées à froid et riches en oméga 3, et pour changer de l’huile d’olive, testez-en d’autres au goût neutre. L’huile de colza notamment, du fait de sa richesse en vitamine E, est protégée  de l’oxydation et détient  un  pouvoir antivieillissement de nos cellules. À noter aussi qu’une seule cuillère à soupe de cette huile couvre la moitié de nos besoins quotidiens en oméga 3 et près du tiers de nos besoins en vitamine E. Alors pour bien la choisir, les experts conseillent de préférer les bouteilles en verre, et d’éviter le plastique dont des composés peuvent migrer dans les corps gras.

L’huile de colza bio, pressée à froid, de couleur jaune-vert, et au goût plus ou moins prononcé, est plus riche en nutriments, mais aussi plus fragile. On tâchera donc de la conserver bien fermée, à l’abri de la chaleur et de la lumière. Pour profiter donc de ses vertus pleinement, on évitera de la chauffer ou de l’utiliser  pour la friture, et on la réservera toutefois pour assaisonner nos salades fraîches.

Si vous êtes tentés par ailleurs par l’huile d’avocat, sachez qu’elle s’utilise autant à froid, en assaisonnement, qu’en cuisson voire en friture sans altérer pour autant ses qualités nutritionnelles. Délicieuse à crue sur une salade ou sur un filet de poisson, vous pouvez vous en servir aussi pour réaliser une mayonnaise ou l’intégrer délicieusement dans un green smoothie !

Concernant l’huile de noix, vous l’adapterez à des salades d’endives ou des salades au bleu. Vous pouvez tout aussi l’utiliser en filet pour rehausser la saveur de plats de légumes, et comme cette huile supporte la cuisson, elle peut apporter une saveur intéressante aux cakes salés. Quant à l’huile de pépins de raisin, au goût neutre, elle s’accommode avec tout. Idéale pour réaliser de délicieuses vinaigrettes, pour rehausser nos plats cuits à la poêle ou au four, pour concocter de bonnes pâtisseries, une mayonnaise ou des marinades pour poissons et viandes. Veillez simplement en cours de cuisson à ne pas dépasser la température maximale conseillée de 180°C et renouvelez totalement le bain après 10 fritures.

On citera pour finir, l’huile de soja, très consommée en Amérique du Nord.  Composée de peu d’oméga-6 et d’oméga-3, elle contient toutefois 50% d’oméga-6. Cette huile à la couleur ambrée avec un goût assez neutre, s’utilise surtout pour des assaisonnements, et ne supporte en aucun cas la friture. Choisissez donc de préférence de l’huile de soja Première Pression à froid. Notez enfin que les huiles riches en acides gras polyinsaturés ne doivent pas être chauffées, car elles rancissent et s’oxydent plus rapidement que les autres huiles, et  Il faut donc les consommer rapidement une fois que la bouteille a été ouverte.


Poster un Commentaire

deux + 9 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.