logo-mini
Donald Trump

Le projet de taxe à la frontière de 20% porté par Donald Trump inquiète les grands patrons du luxe français très exposés au marché américain


Partager

Donald Trump

Les stratégies de Donald Trump pénaliseraient les exportations des grandes maisons françaises dans la mode, la maroquinerie, la joaillerie, l’horlogerie, et les arts de la table.

Et pour cause ; LVMH, le N°1 mondial du luxe réalise 26% de son chiffre d’affaires aux États-Unis.

Kering l’autre grand groupe français dans le luxe enregistre 22% de ses ventes en Amérique du Nord, et pour Hermès le poids est de 18%.

Les secteurs de l’automobile haut de gamme ainsi que l’aéronautique sont concernés également.

L’exposition d’Airbus à l’Amérique du Nord : 16% du chiffre d’affaires.

Certes, il compte de nombreuses usines et ateliers aux États-Unis. Mais une taxe de 20% pénaliserait ses résultats, car de nombreuses pièces industrielles sont importées de l’étranger.

Le projet protectionniste porté par Donal Trump et cette taxe de 20% sont pour l’heure entre les mains du Congrès.


Poster un Commentaire

3 + 8 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.