logo-mini
avocat

Le premier avocat light est en Espagne


Partager

avocat

Difficile de ne pas affectionner l’avocat. Un fruit à la chair douce et savoureuse, qui s’accommode à des milliers de recettes gourmandes et appétissantes. Un fruit qui se déguste en toute occasion et qui de plus regorge de bienfaits pour la santé. Riche en acides gras insaturés, il ne faut tout de même pas en abuser. Il est même recommandé d’en limiter la consommation en cas de régime amincissant, un peu agaçant lorsque les papilles frétillent à l’envie d’y goûter !

Voilà pourquoi, pour répondre aux besoins de ces consommateurs à la recherche d’une alimentation à la fois goûteuse et légère, une entreprise espagnole a créé le premier avocat light, qui contiendrait 30 % de graisses en moins qu’un modèle classique. Pour ce faire, l’enseigne a analysé 32 variétés d’avocats en provenance de 6 pays différents. Selon Ramón Rey, chef de cette entreprise, « Les avocats cultivés en zones tropicales sont plus faibles en calories ».

Dans ce cas, on se demande bien si l’avocat perdait en vitamines et minéraux en même temps de perdre en matières grasses ? Le patron assure que non, cela est prouvé selon lui par les nombreuses recherches qui ont été conduites rigoureusement par l’entreprise. Celles-ci ont abouti à l’analyse de ses avocats par des laboratoires indépendants. Autre point positif : l’avocat mûrirait plus vite et s’oxyderait moins rapidement. Seul bémol : pour l’heure, ces avocats ne sont vendus qu’en Espagne.

En attendant, les nutritionnistes insistent sur le fait que « L’avocat est un fruit riche mais composé de « bons gras », des acides gras mono-insaturés, excellents pour l’organisme. Contrairement aux acides saturés, les mono ne font pas grossir et contribuent même au bon fonctionnement cardiovasculaire ». Pour Mickaël Dieleman, diététicien nutritionniste « S’il est bien consommé, l’avocat seul ne fait pas grossir, le plus souvent c’est l’assaisonnement qui est trop riche ».

Idéalement, pour garder la ligne en se faisant plaisir, on le glisse de préférence dans une salade ou on l’accompagne d’un filet de jus de citron. Attention toutefois au guacamole que l’on consomme généralement avec des chips et autres burritos, très chargés, eux, en mauvais acides.


Poster un Commentaire

cinq × quatre =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.