logo-mini
pharmaciens

Les pharmaciens d’officine casablancais sortent du silence


Partager

pharmaciens

Les pharmaciens d’officine casablancais étaient déterminés, le mardi 7 mars à dénoncer « l’anarchie qui règne dans la profession ». Ils ont pour cela observé une grève dans toute la métropole casablancaise.

90% des officines étaient en effet fermées à cause de la grève. Un débrayage au travers duquel les pharmaciens ont voulu aussi  dénoncer l’impunité dont bénéficient certaines pharmacies non respectueuses des horaires d’ouverture, de fermeture et du tour de garde édictés par l’arrêté préfectoral en vigueur.

Invité : Souad Moutawakil, Présidente du conseil régional des pharmaciens d’officine du sud.


Poster un Commentaire

3 × 4 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.