logo-mini
opposition

Comment les partis de l’opposition baignent-ils dans la servitude volontaire ?


Partager

opposition

Après le bilan des 120 premiers jours du gouvernement El Otmani, on s’intéresse ce matin à ce que devrait être l’action de l’Opposition. Les partis de l’Opposition qui se sont faits plutôt silencieux depuis le dernier discours marquant du Souverain, si ce n’est la démission d’Ilyass El Omari du Secrétariat général du PAM. Et pourtant en toute logique, le discours royal appelait forcément à des actes forts de la part des partis, ou du moins à des paroles fortes, en signe de bonne volonté.

Alors pour que ce discours historique ne reste pas lettre morte et que les préoccupations des citoyens soient entendues, sur quels chantiers, et quelles priorités devrait se pencher l’Opposition.


Poster un Commentaire

7 − cinq =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.