logo-mini

Paris : le luxe reprend ses quartiers sur les Champs Elysées. Un renouveau de la célèbre avenue s’amorce doucement


Partager

Louis Vuitton s’y était installé dès 1901 au n° 70, mais au fil des ans, les cinémas, les showrooms automobiles et les boutiques de mode moyen de gamme ont colonisé les Champs Elysées, les marques de luxe lui préfèrent l’avenue Montaigne ou le Faubourg Saint-Honoré et la Place Vendôme.

Leur retour s’esquisse à petits pas : Cartier s’y établi en 2005 dans un ancien hôtel particulier du Second Empire, situé en face de l’Arc de Triomphe, un choix qui s’est révélé gagnant pour le joaillier horloger.

Cartier a ensuite été rejoint par Montblanc, TAG Heuer et Tiffany qui a inauguré l’an dernier un flagship de 1000 m2 sur les Champs Elysées à la place d’un restaurant Quick.

Dernier venu en date sur les champs, l’horloger et joaillier Dubail, qui ouvre mi-décembre une nouvelle boutique d’horlogerie multimarques.

Drainant des touristes du monde entier sept jour sur sept, l’avenue parisienne reste une valeur sûre pour des marques haut de gamme comme Lancel, Lonchamps et Hugo Boss par exemple, qui  y réalise son chiffre d’affaires le plus élevé.

 

Champs Elysées : les projets futurs pour l’avenue foulée par 100 millions d’acheteurs potentiels.

Apple pourrait installer sur les Champs Elysées un nouvel Apple Store en 2017 et les Galeries Lafayette, viseraient l’emplacement du Virgin Megastore pour une ouverture prévue en 2018. Et pour cause ce ne sont pas moins de 100 millions d’acheteurs potentiels qui foulent les pavés des Champs chaque année.


Poster un Commentaire

9 + 16 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.