logo-mini
sommeil

Nobel de médecine sur l’horloge biologique : quelle portée des travaux sur le sommeil ?


Partager

sommeil

Coup de projecteur sur le prix Nobel de médecine 2017 attribué aux Américains Jeffrey C. Hall, Michael Rosbash et Michael W. Young pour leurs découvertes sur les mécanismes moléculaires contrôlant les horloges biologiques. Ces mécanismes contribuent par exemple à comprendre pourquoi des personnes voyageant sur de longues distances souffrent du syndrome du décalage horaire (« jetlag ») et en quoi ces phénomènes peuvent accroître les risques de troubles tels que l’insomnie, la dépression ou les maladies cardiaques.

La chronobiologie, ou l’étude des horloges biologiques, est un champ d’études de plus en plus développé grâce aux travaux de ces trois pionniers. Les découvertes du trio expliquent  » comment les plantes, les animaux et les humains adaptent leur rythme biologique de manière à ce qu’il soit synchronisé avec les révolutions de la Terre « .


Poster un Commentaire

seize − sept =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.