logo-mini
LVMH et Kering

Mode, LVMH et Kering s’engagent dans une charte à appliquer de nouvelles règles pour améliorer les conditions de travail des mannequins


Partager

LVMH et Kering

Les deux géants du luxe annoncent ainsi que leurs marques respectives n’engageront plus jamais des ados de moins de 16 ans «pour participer à des défilés ou à des séances photo représentant des adultes». A noter que les deux griffes ne travailleront qu’avec des mannequins dont le certificat médical  atteste de leur bonne santé… Plus de taille 32 pour les femmes ni de taille 42 pour les hommes.

D’après la charte, les agences de casting qui recrutent pour ces groupes de luxe ne devront proposer que «des mannequins dont la morphologie correspond à la taille 34 chez les femmes et 44 chez les hommes». Et concernant les jeunes recrues âgées de 16 à 18 ans, elles ne pourront pas travailler entre 22 heures et 6 heures du matin. L’agence devra prévoir la présence d’un chaperon ou d’un tuteur sur leurs lieux de travail, et cette personne devra être logée avec eux.


Poster un Commentaire

dix-sept − 14 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.