logo-mini
ready to buy

Mode à Milan : le débat sur le « ready to buy »


Partager

ready to buy

La semaine de la mode milanaise a été marquée par le débat houleux  sur la refonte des calendriers et la tendance du « ready to buy » (ou prêt à vendre).

Si les maisons françaises se déclarent clairement contre, les griffes italiennes sont elles, plus partagées.

Giorgio Armani a ainsi déclaré: « une révision des calendriers est souhaitable : la révolution numérique l’exige. »

El Rei Giorgio a toutefois nuancé son propos en ajoutant: « qu’il est trop tôt pour être emporté par l’enthousiasme du see-now-buy-now »

« Je tiens à réaligner le calendrier des présentations avec ceux des ventes dans les magasins avec intelligence, équilibre et bon fonctionnement. Cela exigera du temps et, naturellement, un ajustement de la stratégie à tous les niveaux, que je suis prêt à entreprendre », a encore expliqué le ténor de la mode italienne sur ce dossier du rapprochement des défilés et de la mise en vente immédiate en magasins.

Prada se lance déjà dans la mouvance amorcée par Burberry et Tom Ford, et dès cette saison, certains produits de la griffe italienne seront mis en vente juste après le show.


Poster un Commentaire

3 + 19 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.