logo-mini
sécateur

Mesdames, à vos sécateurs !


Partager

sécateur

En cette période compliquée de dévoilement et de déballage à l’international de nombreux actes de violences et d’agressions sexuelles commis quasi majoritairement par des hommes de toute confession sur des femmes, il me semble utile de rappeler aux marocaines et le cas échéant aux marocains que la loi de notre beau pays ne laisse pas la femme marocaine sans moyen de défense. Et plutôt que de mobiliser de grands principes pour dénoncer à nouveau ces pratiques d’un autre âge, il me semble plus efficace d’informer les citoyennes des possibilités pratiques que leur offre la loi du pays d’Atlas.

Ainsi, l’injustement méconnu article 419 du code pénal permet à toutes les victimes d’agression sexuelle ou de tentative d’agression sexuelle de purement et simplement castrer leurs libidineux agresseurs sans avoir à supporter la peine d’emprisonnement qui est pourtant le corollaire de tout acte de mutilation. L’article 419 énonce ainsi en toute sobriété que « le crime de castration est excusable s’il a été immédiatement provoqué par un attentat à la pudeur commis avec violences ».

Aussi épuré que les rayons d’une bibliothèque scandinave, cet article vous permet, Mesdames, pour une somme modique à la portée de toutes les bourses, une centaine de dirhams, non seulement de mettre fin à l’agression et mais aussi dans le même élan de vous faire justice en castrant vos agresseurs violents. Pour cela, nul besoin de suivre de laborieux cours de self défense, il vous suffit simplement de vous acheter un sécateur de bonne facture, de le conserver parmi les multiples objets que renferment vos mystérieux sacs à main et d’en faire usage en réponse à une agression sexuelle violente.

Non seulement cela vous permet de vous défendre et d’éviter d’être victime d’une effroyable agression, mais cela permet aussi de rendre un grand service à la collectivité en réduisant de manière drastique le taux de récidive chez les délinquants sexuels. Soyez très vigilantes toutefois, la castration ne doit être utilisée que dans les cas d’agression violente. En cas d’agression par ruse, il vous est interdit d’utiliser votre sécateur et de castrer l’agresseur roublard sous peine d’une très longue période d’emprisonnement. De la même manière, il ne doit être fait recours au sécateur qu’en cas d’agression ce que ne constitue jamais une simple proposition aussi indécente soit-elle !

Il ne s’agit pas non plus d’un moyen de règlement des litiges et conflits conjugaux. Pour cela privilégiez la thérapie de couple ou le divorce même si c’est effectivement un peu plus coûteux ! Enfin, il ne s’agit pas non plus, malgré son évidente efficacité, d’un moyen de contraception.

Cet article 419 peut, en revanche, constituer un intéressant moyen de prévention et de dissuasion. Il est en effet recommandé de se promener sur les boulevards de Casablanca ou de Marrakech avec le sécateur apparent. Les agresseurs potentiels comprendront alors le message et passerons sans doute leur chemin s’ils tiennent un tant soit peu à conserver l’intégrité de leur costume trois pièces. Parce que l’on est en 2017 et parce qu’un retour à la barbarie s’annonce, Mesdames, achetez un sécateur et entraînez-vous !

Rappelons pour terminer et à toutes fins utiles que ces quelques minutes de libre parole juridique sont à visée purement informative, satirique et récréative et ne constituent nullement un encouragement à castrer, mutiler ou agresser qui que ce soit.


Poster un Commentaire

12 + treize =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.