logo-mini
Dior

Maria Grazia Chiuri chez Dior : « We should all be feminists » et « Dio(r)evolution »


Partager

Dior

Après Bouchra Jarrar chez Lanvin où elle prend les rênes du style en succédant à Alber Elbaz, une autre femme de caractère marque avec succès son entrée à la tête d’une grande maison française : l’italienne Maria Grazia Chiuri chez Dior où elle a succédé au Belge Raf Simons, passé chez Calvin Klein.

Ex directrice artistique de Valentino, son défilé inaugural pour Dior est une déclaration : « We should all be feminists » ( « Nous devrions tous être féministes » ) et « Dio(r)evolution », imprimés sur les t-shirts blancs qui ont défilé au Musée Rodin.

Sur les podiums parisiens, pour la saison printemps-été 2017, Maria Grazia Chiuri a enchainé les looks de championnes d’escrime et des robes aériennes de danseuses étoiles en tulle brodé et couleurs douces.

Un défilé où elle a souhaité se libérer des « catégories stéréotypées « masculin/féminin », « jeune/moins jeune », « raison/sentiment » ».


Poster un Commentaire

dix-huit − 16 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.