logo-mini
Joan Miró

Marché de l’art : la décision a été prise, le Portugal ne vendra pas sa collection d’œuvres de Joan Miró


Partager

Joan Miró

Malgré trois années d’affrontements au tribunal, la maison Christie’s qui devait mettre aux enchères les 85 œuvres du maître espagnol ne recevra aucune indemnisation pour l’annulation de cette vente décidée par l’Etat portugais.

Rappel des faits, en 2014 dans un contexte de crise économique le gouvernement de droite avait souhaité vendre la collection Miró pour alimenter les caisses de l’État, mais l’opposition de gauche avait dénoncé ce projet qualifié de « vente au rabais«  du patrimoine portugais; explique dans un dossier spécial le quotidien économique français Les Echos.

La collection Joan Miró restera donc au Portugal exposée à la Fondation Serralves à Porto.

En cours et jusqu’au 4 juin 2017, l’exposition «Joan Miró: matérialité et métamorphose» a déjà reçu plus de 100 000 visiteurs.

Selon nombre d’experts du marché de l’art, vendre autant d’œuvres de Joan Miró aurait été une erreur avec un impact négatif sur la cote de l’artiste et la valeur des tableaux déjà détenus par les collectionneurs.


Poster un Commentaire

2 × un =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.