logo-mini
libéralisme

Le libéralisme « Halal »


Partager

libéralisme

Après être passé sous les « fourches caudines » du FMI et de la BM durant les années 1980 avec le tristement célèbre Plan d’Ajustement Structurel (PAS), le Maroc ne vient de reprendre le chemin de l’austérité et du démantèlement des acquis sociaux.

En effet, le PJD, parti dit « conservateur » ou « islamiste modéré », vient de rempiler pour un deuxième quinquennat. Le FMI peut donc tranquillement continuer son boulot au Maroc avec une main de fer, mais cette fois dans un gant de velours, celui de la rhétorique populiste.

Désengagement de la logique de compensation, réforme douloureuse des retraites, réduction du recrutement dans la fonction publique, sabotage de l’enseignement supérieur avec pour objectif d’imiter le modèle élitiste américain, répression violente des mécontents…la liste est longue.

Alors « Vox Populi, Vox Dei » me dira-t-on, seulement le « Populi », lui, n’a dans sa majorité pas pris la peine d’aller aux urnes. Il s’en mordra désormais les doigts.

Place désormais au « libéralisme Halal » et à l’austérité labellisée « conforme à la chariaa islamique ».

De plus, les américains aiment bien les « islamistes modérées », je dirais même les « islamistes » tout court, vu qu’ils nous conseillent entre autre d’ouvrir les portes du parlement à nos Salafistes.

Ils les aiment également parce qu’ils participent, volontairement ou non, à la désintégration programmée des Etats-Nations dans le monde musulman. En effet, la « Oumma » des islamistes c’est le « marché transfrontalier » des libéraux.

De même, l’Etat-Nation, est pour les libéraux un héritage archaïque et un obstacle à la liberté des capitaux financiers, tandis que pour les islamistes, il est une « hérésie » importée d’Occident qu’il s’agit d’abattre à tout prix. La « Oumma » de ces derniers est donc un grand espace de libre échange dont rêvent les multinationales.

Friedrich List, chantre du « protectionnisme éducateur » devant l’Eternel, a résumé avec lyrisme ce miroir aux alouettes qu’est le paradigme du libre-échange à tout va et de l’ultralibéralisme de tout bord, en disant :

« Cette théorie vantée, n’aurait été bâtie si large et si haute que pour cacher des armes et des soldats, comme un autre cheval de Troie, et pour nous porter à abattre de nos propres mains, les murs qui nous protègent ».

À bon entendeur Salut !


Poster un Commentaire

dix-sept + deux =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.