logo-mini

Le cholestérol est-il vraiment notre pire ennemi?


Partager

Les invités : Professeur Ahmed Bennis, Cardiologue et ancien chef du Département de Cardiologie du CHU Ibn Rochd de casablanca, Docteur Amina Nadir, Endocrinologue et Membre du Bureau de l’Amicale des Endocrinologues du Grand Casablanca, Docteur Karim Ouali, Nutritionniste naturopathe et Professeur Ahmed Adlouni, Lipidologue et Enseignant chercheur à l’Université Hassan II de Casablanca.

Stress, rythme de vie effréné, malbouffe, un mode de vie qui est celui de plusieurs d’entre nous, on le subit ou on le choisit mais le résultat est le même, sur notre santé en tout cas, et il est mauvais. De plus en plus de spécialistes accusent la mauvaise alimentation, particulièrement la nourriture industrielle d’être trop grasse, trop sucrée, trop salée et composée de beaucoup plus d’aliments transformés que de produits frais et notre métabolisme en pâtit. L’excès de gras, par exemple, augmente directement le risque des maladies cardio-vasculaires. Le cholestérol, qui est notre sujet de débat aujourd’hui, bouche les artères et peut provoquer un infarctus. Voilà ce que disent généralement les médecins pour qui, la prévention reste le meilleur moyen de contrer ce qu’ils appellent le mauvais cholestérol, soit une meilleure hygiène de vie une meilleure alimentation et une activité physique régulière. Pour les moins chanceux ce sera un traitement pouvant être à vie.

Sauf que ce qui, pendant de longues années, semblait être une évidence concernant le rôle direct de l’excès de cholestérol dans plusieurs pathologies, notamment cardio-vasculaires, tend aujourd’hui à être franchement remis en question. Certains scientifiques remettent en question l’existence même d’un mauvais cholestérol. Le cholestérol qui bouche les artères et provoque des infarctus serait même pour certains d’entre eux une caricature, une idée simpliste. Des médecins vont jusqu’à accuser les industriels de surfer sur la peur du cholestérol  pour vendre  leurs produits, soit les médicaments anti cholestérol. Les industriels pharmaceutiques proposent depuis une vingtaine d’années des médicaments censés abaisser le taux de cholestérol dans le sang, protéger ainsi les artères et éviter des accidents cardio-vasculaires pouvant être mortels. C’est ainsi que la lutte médicamenteuse contre le cholestérol devient un business très lucratif, ce serait même le premier marché mondial du médicament.

Mais loin de la bataille entre médecins, scientifiques et industriels du médicament, pour des personnes comme vous et moi, comment identifier le vrai du faux ? Y a-t-il ou pas un mauvais cholestérol ? Si oui quelles en sont les causes et les conséquences et quels en sont les moyens de prévention ? L’excès de cholestérol est-il une maladie ou est-ce une arnaque commerciale? C’est notre débat cet après-midi dans Avec Ou Sana Parure.


Poster un Commentaire

deux × 3 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.