logo-mini

Le bilan des ventes d’art de novembre chez Christie’s : Andy Warhol déçoit, Louise Bourgeois s’envole


Partager

En point d’orgue bien sûr, on vous en parlait, le Nu de Modigliani, un record, adjugé 170 millions de dollars, cette œuvre devient la deuxième oeuvre la plus chère au monde aux enchères.

En revanche côté bilan global, moins de sensations que l’année dernière, des résultats mitigés, et des grands noms comme Andy Warhol qui ont fait moins bien que d’habitude. Le pape du pop art a suscité moins d’intérêt de la part des acheteurs et collectionneurs.

Sous le marteau de Christie’s, la toile de Warhol Four Marilyns, a été adjugée pour 36 millions de dollars, un prix largement en-dessous de son estimation entre 40 et 60 millions.

La vente de Christie’s a tout de même été marquée par des records pour deux artistes européens.

L’œuvre Spider une sculpture monumentale en bronze de Louise Bourgeois s’est arrachée pour 28 millions de dollars.

L’œuvre devient la plus chère jamais payée pour une artiste féminine d’après-guerre.

Trois collectionneurs se sont battus pour une oeuvre de Lucien Freud, « The Brigadier »  jusqu’à ce que la toile atteigne les 34,9 millions de dollars.

Dans les prix marteau les plus élevés de la vente Christie’s, une œuvre de Cy Twombly qui a atteint les 17 millions de dollars.

Au total : la vente de novembre de Christie’s a atteint près de 332 millions de dollars, un résultat décevant comparé aux 800 millions de la vente de novembre 2014.


Poster un Commentaire

6 − 2 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.