logo-mini
islam politique

L’avenir de « l’islam politique » en terre de commanderie des croyants


Partager

islam politique

On s’intéresse à l’avenir de l’Islam politique au Maroc, terre de commanderie des croyants incarnée par le Souverain. Le limogeage de Abdelilah Benkirane pourrait en effet avoir une symbolique qui dépasse ses échecs politiques. Le désormais ex-chef du gouvernement marocain utilisait en effet souvent ses meetings, notamment devant la jeunesse du parti, pour exposer sa rhétorique qui marchait sur les pieds de la commanderie des Croyants. Récemment, il n’a pas hésité à parler lors d’un meeting du parti de la nécessité de défendre l’Islam au Maroc, insinuant que ce dernier était en danger. Une déclaration qui dépasse les limites du toléré selon plusieurs analystes, puisque la religion est déjà protégée par le souverain et son statut de commandeur des croyants.


Poster un Commentaire

vingt − 7 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.