logo-mini
Allemagne

L’Allemagne et les réfugiés : un pas en avant, deux pas en arrière


Partager

Allemagne

L’Allemagne serait-elle en train de revenir sur sa politique migratoire à des fins électorales ? C’est la conclusion que l’on pourrait tirer des nouvelles mesures annoncées par Angela Merkel.

L’Allemagne, qui a accueilli plus d’un million de migrants depuis 2015, veut accélérer les expulsions de demandeurs d’asile déboutés. Face à l’audience accrue du parti populiste de l’AFD, qui pourrait faire une percée aux législatives de septembre prochain, la chancelière se voit pressée d’agir. L’une des mesures phares du plan prévoit l’ouverture d’un « centre d’expulsions » dont le but affiché serait de coordonner l’action de l’Etat fédéral et des Etats régionaux. Le plan prévoit aussi de nouvelles incitations financières pour encourager les migrants à rentrer dans leur pays volontairement.

Angela Merkel entend par ailleurs exercer plus de pression sur les pays qui refusent d’accueillir leurs ressortissants. Principaux visés : les pays du Maghreb. La Tunisie a déjà fait savoir qu’elle opposait une fin de non recevoir.


Poster un Commentaire

seize − 9 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.