logo-mini

La dimension marketing : une condition de développement


Partager

Au Royaume-Uni, en Espagne et en France principalement, le sport est un acteur de développement. Ces nations ont appris à convertir l’effort en performance puis la même performance en record voire en exploit. Les victoires sont devenues des objectifs en soi et les échecs des moments d’interrogations et de remise en question.

L’éducation scolaire débute l’initiation aux sports, les infrastructures locales éveillent des vocations et les équipements nationaux confirment les résultats.

Au Maroc, le sport a connu des fortunes diverses autant dans les résultats que dans les finances. La problématique posée réside dans le fait que les structures sportives marocaines n’ont que peu réfléchi leur marketing sportif. Commençons par le début. Les produits dérivés mériteraient de meilleures ventes avec des points de service offrant des programmes de matches, des gadgets aux couleurs des clubs, des équipements et maillots de l’équipe. Cela peut rapporter jusqu’à 800.000 euros.

Des contrats peuvent être signés avec des équipementiers de renom pour la qualité du service. Ensuite, les droits de télévision peuvent être augmentés par l’amélioration des techniques de retransmission. En effet, les rencontres suivies manquent d’ingéniosité et de profondeur. La haute définition fait défaut. Une qualité audiovisuelle permettrait plus de passages publicitaires marocains, maghrébins ou européens.

Ensuite, il y a l’annonce des joueurs achetés et leur présentation aux publics qui manquent de professionnalisme. Le code vestimentaire est absent, le sens des priorités est délaissé et l’esthétique de l’image secondaire.

Le marketing sportif est cruellement absent de nos structures sportives. Les clubs comptent encore sur une billetterie qui ne représente ailleurs que 10% des chiffres d’affaires. Les entreprises sponsors très souvent ne respectent pas leur engagement car elles-mêmes en difficulté.

Le football a certes atteint des sommets d’ostentation en Europe et dans le monde mais il est arrivé à ce niveau par le biais de professionnalisation de ses compartiments, d’engagement et de qualité. Le monde du football marocain a besoin d’une vision stratégique bien pointue…pour le moment la situation est très moyenne dans l’attente d’un réel « rebondissement ».


Poster un Commentaire

20 + 3 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.