logo-mini
femme

Une journée pour la femme, une semaine pour le cheval!


Partager

femme

Oui, ça va swinguer, ce matin. Alors, aujourd’hui, c’est la journée de la femme. Et comme vous le savez bien, vous, les nanas, une journée pour la femme, une semaine pour le cheval !

Ah tu peux beugler, ça ne prend plus avec moi, non, non, non. Pourtant, à la base, la journée de la femme, c’était plein de bonnes intentions. C’est née en 1909 à l’initiative du parti socialiste américain – oui, il a existé, et cela servait à réclamer le droit de vote. Autant vous dire que là, le cheval, il peut aller se rhabiller, parce que c’est pas demain la veille qu’il l’aura, le droit de vote, héhé… Non, sérieusement. Donc au départ, c’est une journée nationale puis, de l’internationale socialiste avant que, quelques 27 ans après la première journée reconnue par l’ONU, la journée des droits de l’Homme (non, je vous assure, une chose pareille, ça ne s’invente pas), on finit par mondialiser la chose. Mais attention, hein, sous son nom complet de « Journée des Nations Unies pour les droits de la femme et la paix internationale ». Bon, je ne vous le cache pas, on n’utilise pas souvent le nom complet. Ça énerve un peu, si vous voulez, cette condescendance. Limite, ils auraient pu aller jusqu’au bout et dire carrément « journée des Nations Unies pour la paix des ménages et qu’elles nous lâchent un peu, hein, vu que maintenant, elles en ont une de journée… T’entends, tu peux me lâcher, j’te dis, oui, allez, c’est ça, retourne chez ta mère ! »

Ouf ! Ça va mieux. D’autant que je suis de mauvaise foi. Des journées consacrées aux femmes, chez l’ONU, on en a quelques-unes, tout de même. Ben oui, on a la journée internationale des parents, des familles, de l’enfance, de la fille…

Oui, de la femme, donc, de la femme rurale (parce que la citadine, on sait ce que c’est), de lutte contre les violences faites aux femmes (ces journées successives ne comptent pas comme une torture mentale), de la ménopause et des personnes âgées. Donc en gros, si je compte bien, de… à

Nous avons donc 9 jours, sans compter les trucs génériques, genre journée de l’amitié ou des câlins qui peuvent nous concerner directement. Même pas mal, le cheval. Y’en a qui écrivent 24h dans la vie d’une femme, l’ONU, c’est plutôt 9 jours pour résumer la vie des femmes. Un jour de moins qu’il va y avoir de sons dans ma chronique. De quoi se demander…

Je t’en donnerais, moi, du charme. Bref, des journées, y’en a plein. Pas des jours complets, non plus, hein. La journée, c’est un peu le jour en horaires ouvrés, voyez. Pour les droits des femmes, comme pour la tendresse, on ne fait pas dans les trois 8 à l’ONU. Remarquez, je suis injuste, il n’y a pas que l’ONU qui fasse des journées mondiales. Non, non, y a un peu tout le monde, en fait. L’OMS, l’UNICEF et même, oui, même et c’est dans trois jours, le groupement canadien de la plomberie qui fête tous les 11 mars la journée mondiale de la plomberie.

Certes, les tuyaux sont importants, mais tant qu’à mettre votre profession en valeur selon la même, hahaha, grande échelle que les droits de la moitié de l’humanité, (oui, la femme, faut suivre) vous auriez pu avoir la décence de célébrer plutôt le plombier, parfois polonais et son légendaire décolleté arrière, non ? Au moins, ça aurait été humain… Non, j’vous jure, heureusement qu’il y a une journée mondiale pour la santé mentale, sinon, je crois bien que j’en deviendrais folle.

Oui, moi, c’est plutôt le contraire, mais bon. En tout cas, on est d’accord sur quelque chose : point trop n’en faut. Des journées, je veux dire. Non, parce que déjà, le coup du cheval, c’était dur. Mais comment dire ? La plomberie… Ah et puis tout le reste, hein. Journée mondiale de la poste, du chocolat, de la statistique, du psoriasis… Oui, les femmes aussi, ça gratte, quand on les embête, mais tout de même, ça manque de dignité, tout cela. Et, pour ne rien vous cacher, ça me fait me sentir… Ben, comme d’habitude, quoi. Une femme, en pleine dépossession de ses moyens, un peu humaine au rabais. C’était pas le but ? Ah pardon ! J’ai pas dû comprendre. Faut pas m’en vouloir, je ne suis qu’une femme, j’ai une petite tête.


Poster un Commentaire

dix-neuf + douze =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.