logo-mini
intempéries

Quelles infrastructures à l’épreuve des intempéries ?


Partager

intempéries

La pluie ne rapporte pas que des bonnes nouvelles au Maroc.

Comme nous vous le disions hier, Assabah soulignait que la fraude dans plusieurs grands chantiers au Maroc avait été mise à nu après la période d’intempérie que connait le Royaume depuis la semaine dernière. Par exemple, la circulation était devenue impossible sur plusieurs artères principales de grandes villes comme à Casablanca et à Tanger.

Le toit de la gare de Casa Port, pourtant refait à neuf,  s’est également transformé en fontaine, au grand dam des voyageurs. Le journal arabophone a même lancé un appel à Driss Jettou, premier président de la Cour des comptes, pour ouvrir des enquêtes pour dilapidation de deniers publics.


Poster un Commentaire

quatorze − dix =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.