logo-mini
Hugo Boss

Hugo Boss vers un abandon du segment luxe pour se recentrer sur le prêt-à-porter masculin haut de gamme, son cœur de métier


Partager

Hugo Boss

En restructuration profonde sous la houlette du nouveau CEO Mark Langer, on vous en parlait, le groupe allemand est engagé dans un processus de réduction des coûts.

« Les efforts visant à se faire une place sur le marché du luxe ne se sont pas révélés très bénéfiques pour nos activités » déclare le président d’Hugo Boss.

Son prédécesseur à la tête du groupe : Claus-Dietrich Lahrs, avait fait monter en gamme Hugo Boss ouvrant 400 boutiques à travers le monde et mettant davantage l’accent sur la mode féminine.

Un échec, des ventes en chute libre aux États-Unis et en Chine, et la démission de Lahrs.

Mark Langer prévoit lui de fermer les boutiques non rentables dans le cadre d’un plan visant à faire baisser les coûts de 50 millions d’euros par an.


Poster un Commentaire

20 + 17 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.