logo-mini
Raynald Aeschlimann

Horlogerie: La stratégie d’Omega par son nouveau CEO Raynald Aeschlimann.


Partager

Raynald Aeschlimann

Omega ne franchira pas le cap digital mais choisit de consolider son positionnement sur les montres de luxe dans la tradition horlogère suisse.

Le nouveau CEO d’Omega, Raynald Aeschlimann a déclaré à Fashionmag, je cite « Ce n’est pas demain qu’Omega fera une montre connectée »

En poste depuis avril, il parle au contraire d’émotions, de savoir faire technique et explique : « Nous nous focalisons sur nos collections-clés qui ont bâti le succès de la marque et forgé son ADN. La période « bling-bling » est terminée. On note le retour en force des designs et des couleurs vintage sixties-seventies »

Dans la stratégie du nouveau patron de la marque, il y’a donc la relance de modèles culte, dont la gamme Planet Ocean des années 1920 1930 mais complètement modernisée et présentée au Salon de Bâle.

Il y’a aussi l’ouverture de boutiques éphémères comme à Paris au Peninsula, une implantation dans des hôtels bien ciblés pour plus proches des clients de la marque avec une qualité de service de niveau palace.

De gros investissements côté institutionnel et image également, à Rio, la maison helvétique fait les choses en grandChronométreur officiel des Jeux Olympiques, Omega est la seule marque horlogère autorisée sur les sites de compétition.


Poster un Commentaire

cinq × 5 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.