logo-mini
Homme

Hommes forts aux idées faibles


Partager

Homme

Surgissant d’une terre déserte, inhospitalière et habitée par des nomades qui ne s’étaient auparavant jamais particulièrement signalés, l’Islam pourtant si faiblement doté a rapidement et facilement triomphé de nations matériellement et militairement bien mieux pourvues. Très vite, en moins de deux générations, le Croissant s’est imposé des cimes des Pyrénées à ceux de l’Himalaya.

Si l’islam a si rapidement triomphé c’est parce qu’il a substitué l’homme au moine, a supprimé ces néfastes intermédiaires qui toujours se sont dressés entre les hommes et les dieux, entre l’homme et Dieu. En supprimant ces intermédiaires, Dieu s’est adressé directement à ses créatures, pour soulager leurs peines et leurs souffrances et leur apporter la possibilité d’un monde meilleur, plus juste.

Ainsi, à travers l’Islam des origines, il a apporté l’espoir à l’esclave, la dignité à la femme, la justice à l’orphelin et le respect des plus humbles et des plus modestes. Bref, le premier il a posé l’égalité entre toutes les créatures de Dieu et a enjoint la fraternité à l’humanité. Et c’est la force de ce message bien plus que le mythe de cavaliers musulmans fanatisés balayant le monde et imposant l’islam par la pointe du cimeterre, qui a permis à cette religion de triompher et de s’emparer des cœurs et des consciences. La portée de ce message est un merveilleux pouvoir pour se frayer un chemin dans la conscience d’hommes justes et assoiffées de justice et non de vengeance.

Ce n’est malheureusement plus totalement le cas aujourd’hui. Beaucoup de celles et ceux qui se revendiquent de l’Islam et veulent le propager n’aspirent qu’à la vengeance et à la prise du pouvoir. Les intermédiaires sont de retour. Le message originel de l’Islam visait à assurer l’égalité et la fraternité entre les hommes. Cette fraternité et cette égalité leur était acquise quelle que soit leur religion ou leur couleur de peau.

Aujourd’hui, et du fait des ambitions politiques et matérielles de leurs guides, les partis politiques à référentiel islamique vise à distinguer, à diviser l’humanité, à séparer les musulmans des non musulmans et même de plus en plus les bons musulmans des mauvais musulmans. Le dessein étant exclusivement politique et matériel et non plus spirituel et humaniste, il est essentiel pour eux de faire cette distinction afin de compter les forces en présence et attiser les fureurs religieuses et les replis identitaires. Pour la seule quête du pouvoir.

Ainsi, jamais les pays arabo-musulmans n’ont autant formellement affiché les critères et les apparences de l’islamité. Des mosquées sont construites partout certaines à coups de milliards de dollars et les voiles et les barbes ont pratiquement fini d’envahir l’espace public. Le Coran est lu partout, à toute heure, retransmis en permanence sur toutes les chaines de radio et de télévision. De pseudo docteurs de la loi, rétrogrades et millionnaires, répondent à tout moment à toutes les questions futiles que des croyants, devenus des comptables de la foi, se posent. Les Etats se revendiquant de l’Islam alignent des millions de soldats et des technologies militaires dernier cri.

Et pourtant jamais l’Islam n’a été aussi faible, jamais les musulmans n’ont été aussi inquiets et aussi peu confiants dans leur communauté et dans sa capacité à apporter la paix, le progrès et la prospérité. La raison en simple, le message initial d’égalité et de fraternité a été oublié, effacé, remisé au rang de message exogène, de corps étranger. L’Islam n’est plus perçu comme le moyen pour Dieu de s’adresser à l’homme. Ce n’est plus désormais que le moyen pour l’homme de s’adresser à un autre homme ou à une autre femme, de régler des comptes. Sa dimension spirituelle et métaphysique n’est presque plus, seule compte désormais l’Islam comme moyen de définition, d’identification et fatalement de confrontations à l’autre.

L’Islam contre la modernité, l’Islam contre l’occident, l’Islam contre la démocratie, l’islam contre la femme. L’Islam ne se définit plus que par son opposition aux autres valeurs, il n’est plus compris comme un message autonome de spiritualité, d’égalité et de fraternité. Il n’est pratiquement plus que l’étendard de l’égoïsme et d’une vision comptable du monde avec une seule petite finalité, assurer à sa petite personne une petite place au paradis. Quel qu’en soit le prix !

Il est également devenu l’étendard de l’échec et du refus du progrès et de la modernité. Ramener l’humanité au 7ème siècle permet d’effacer les progrès et les avancés réalisées par les autres et permet d’effacer dix siècles de stagnation culturelle et intellectuelle. Bien plus simple et reposant que d’avoir à redoubler d’efforts pour les rejoindre.

Je ne fais pas des phrases pour faires des phrases, la subversion du message initial d’égalité et de fraternité produit chaque jour dans ce beau pays des légions de victimes d’injustice : les femmes quand elles héritent, quand elles ont des enfants hors mariage ou simplement quand elles prétendent pouvoir disposer librement de leur corps et de leur esprit. Les hommes également quand ils prétendent vivre comme bon leur semble, faire usage de leur raison et de leur libre arbitre.

Le message initial visait à substituer l’homme au moine pour que cessent les injonctions, les jugements et les fausses interprétations de la volonté de Dieu. Quatorze siècles plus tard, force est de constater qu’il y a un moine dans pratiquement chaque musulman et chacun s’arroge aujourd’hui le droit de dicter ce que doit être le droit chemin et conséquemment de juger, condamner et exécuter son voisin.

Ils disent vouloir marcher dans le sentier de Dieu, transformer la société pour qu’à Dieu elle plaise avec pour seule boussole des pratiques d’un autre âge. Quelle incroyable vanité ! Dieu a-t-il besoin de vous pour cela si telle était sa volonté ? Au lieu de vouloir faire advenir le règne de Dieu sur terre par la violence, l’intimidation et la souffrance, ne pouvons-nous pas plutôt essayer de faire advenir pacifiquement un monde plus juste pour tous les Hommes ici-bas ? Par le dialogue et la réforme et non pas la fureur et le chaos.


Poster un Commentaire

13 − un =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.