logo-mini
Hedi Slimane

Hedi Slimane a assigné Kering en justice


Partager

Hedi Slimane

Le styliste italo-tunisien superstar, Hedi Slimane, artisan de la transformation de la marque Saint Laurent a assigné en justice le groupe Kering, propriétaire de la griffe marque.

Le couturier réclame au groupe de luxe une indemnité, de plusieurs millions d’euros, pour rupture abusive de son contrat de directeur artistique qu’il a quitté et où il a été remplacé au mois d’avril par le styliste belge Anthony Vaccarello.

Kering a confirmé l’existence d’une procédure judiciaire en cours, précisant qu’elle concernait « les obligations de non-concurrence d’usage ».

Kering avait annoncé le 1er avril le départ de Hedi Slimane couturier, saluant « un chapitre unique dans l’histoire de la maison » mais sans donner d’explication.

Selon plusieurs observateurs, le créateur aurait voulu renégocier son contrat en forte hausse, ce que n’aurait pas accepté le PDG du groupe de luxe François-Henri Pinault.


Poster un Commentaire

dix-huit + trois =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.