logo-mini
Kurkdjian

Haute parfumerie : Après Serge Lutens racheté par le géant japonais Shiseido, Francis Kurkdjian tombe dans l’escarcelle d’LVMH


Partager

Kurkdjian

Consolidation et croissance externe, de moins en moins de maisons indépendantes dans le secteur du luxe. Après le rachat du parfumeur de niche Serge Lutens par le géant japonais Shiseido, c’est la maison Francis Kurkdjian qui tombe dans l’escarcelle d’LVMH. Et pour cause, le segment de la haute parfumerie est en croissance de 15% par an contre seulement 2% pour la parfumerie traditionnelle. Connu pour ses fragrances rares, précieuses et confidentielles, le parfumeur vient d’être cédé au groupe français.

Fondée en 2009, la maison Francis Kurkdjian rejoint le portfolio de marques fragrances déjà détenues par le N°1 mondial du luxe : Guerlain, Christian Dior, Givenchy ou Kenzo. Kurkdjian est l’un des nez les plus respectés du secteur olfactif avec à son actif des créations célèbres comme la fragrance Le Mâle de Jean Paul Gaultier. La maison qu’il a créée est en plein boom avec un chiffre d’affaires en hausse de 50% par an. Ses points forts : une parfumerie expérimentale à la frontière de l’art, l’exploration de nouveaux territoires de création, des installations olfactives éphémères et parfois du sur-mesure.


Poster un Commentaire

quatorze + onze =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.