logo-mini
Gremolata

La Gremolata… échappée gourmande en Italie


Partager

Gremolata

Nous nous inspirons aujourd’hui des saveurs italiennes pour assaisonner nos plats avec délice et gourmandise.

Outre le pesto à base de basilic, parmesan, pignons de pin, ail et huile d’olive, nous miserons sur la merveilleuse Gremolata. Une persillade exquise utilisée d’habitude pour relever le goût de l’osso bucco. Mais comme la cuisine est une affaire d’inventivité, de créativité, nous l’utiliserons aussi pour parfumer nos viandes blanches, nos poissons, nos salades, et même nos pâtes.

Alors, c’est parti, aux fourneaux, pour réaliser une Gremolata traditionnelle, nous aurons besoin d’une  gousse d’ail finement hachée, de 2 cuillères à soupe de hachis de persil plat, d’un bon zeste de citron, et de zeste  d’orange. Une garniture à déguster illico presto sur votre plat, ou à conserver (pas plus de deux jours) au réfrigérateur, dans un récipient fermé hermétiquement.

Cette Gremolata de base, vous pourrez aussi la revisiter selon vos préparations, question de varier les plaisirs.

Pour assaisonner un fromage grillé, un bon mix de persil, menthe et noisette ravira certainement les convives.

Bien vu aussi le mélange de coriandre, persil, pistache et tapenade noire pour sublimer des boulettes de quinoa.

Pour donner un coup de peps à vos gambas grillées, n’hésitez pas à opter pour une version à base de zestes de citron, persil, ail, poudre d’amande et piment d’Espelette. La parfaite équation pour apporter un éclat de saveurs à vos fruits de mer et offrir à vos papilles un avant-goût de vacances!

À ceux qui voudraient aussi changer des classiques pâtes au beurre ou à la sauce tomate, pensez plutôt à une Gremolata au basilic, coriandre, persil, piment et ail ! Une recette qui nécessite un petit effort mais dont l’effet demeure grand et inoubliable !

Disons que la Gremolata milanaise ne manque pas d’ensoleiller nos assiettes… Un régal qui se prête à de nombreuses fantaisies. L’idée est donc d’utiliser différents agrumes ou de jouer sur les proportions des ingrédients.

Exemple, pour remplacer le zeste de citron, l’orange sanguine, originaire de Sicile peut très bien faire l’affaire.

À Milan, il est d’usage d’ajouter des filets d’anchois dans une Gremolata, de lui donner des notes particulièrement acidulées pour magnifier un poisson grillé, ou de miser sur une variante plutôt persillée pour accompagner une mozzarella, garnir une pizza bianca, une brushetta ou un croûton de pain grillé et huilé…


Poster un Commentaire

14 + 7 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.