logo-mini

France-Maroc : une histoire commune, un destin partagé…


Partager

La France et le Maroc sont des partenaires d’évidence avant d’être des partenaires d’exception. Leur trajectoire et plus encore leur destin sont intimement et irrémédiablement liés. Il y a de toute évidence et à plusieurs égards les signes d’une véritable et profonde communauté de destin.

J’aurai pu aborder cette chronique sous différents angles, mais chacun de ces angles aurait été réducteur et incomplet. J’aurai pu faire état des liens économiques, commerciaux, financiers à la fois multiples, variés et denses. J’aurai pu faire l’analyse des réseaux d’échanges et des liens culturels, scolaires, universitaires, linguistiques, innombrables entre les deux pays… Cette langue, et finalement bien au-delà, cette culture française, c’est en partie aussi la notre n’en déplaise à certains…

J’aurai pu insister sur l’analyse des populations et des liens humains et démographiques…Le métissage et la mixité sont désormais une réalité …La diaspora et les binationaux sont nombreux, plusieurs millions, en France comme au Maroc et leur contribution économique, entrepreneuriale, scientifique, intellectuelle, culturelle et politique n’est plus à démontrer…

Il y a là une vraie richesse qui contribue à créer des ponts et à tisser des réseaux de solidarité puissants entre les deux rives. J’aurai pu présenter cette autre communauté française installée au Maroc et dont on parle trop peu à mon goût. Les Mélanie, Serge, William, Samuel qui ont choisi ce pays, s’y marient, y élèvent leurs enfants, entreprennent, enseignent, écrivent… et y finissent leurs vieux jours…Ce pays c’est aussi  le leur…

Tout cela en fait n’aurait pas suffit… Cela n’aurait pas suffit à présenter, décrire et caractériser la profondeur d’une relation ancienne, totale, entière et donc forcément passionnée, forcément teintée d’exigence.L’amour sincère est ainsi fait…

Comme l’Histoire nous l’a démontré, seuls les gestes de solidarité et les preuves d’amitié comptent. Ils se démontrent et se vérifient dans les moments de douleur et de troubles.

Il y a tout juste 70 ans le roi Mohammed V, paix à son âme, était fait compagnon de la libération par le Général de Gaulle, un hommage rare symbolisant la reconnaissance de l’engagement des marocains aux côtés d’une France martyrisée par les affres de la guerre.

Le Roi Mohammed V déclarait alors : Nous sommes les amis de la France, il n’est dans la nature ni du musulman, ni du marocain de trahir l’engagement de l’amitié.

Aujourd’hui encore face aux menaces de toutes sortes qui persistent, le Maroc, sa Majesté le roi Mohammed VI et sa population  affirment leur engagement aux côtés de la France. Les deux pays engagés dans une lutte contre le terrorisme, les extrémismes et la barbarie mais aussi pour la tolérance ne peuvent qu’en être plus solidaires et plus proches encore.

Ces deux pays plusieurs fois millénaires s’affirment aujourd’hui plus que jamais comme les socles et les moteurs indispensables de la construction d’un espace euro-méditerranéen apaisé, sécurisé alors même que la barbarie et l’extrémisme menacent.

Tandis que le monde arabe et que le Sahel sont pris dans la spirale du doute et du trouble, le Maroc fidèle à sa tradition d’ouverture et de tolérance propose un modèle… Celui d’un  pays résolument et fièrement engagé dans la voie de la modernité et de la démocratie autour de sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Parallèlement, il est urgent de rappeler que le destin de L’Europe se joue aussi en méditerranée. L’Europe devra se construire avec et autour de l’espace méditerranéen, berceau de toutes les civilisations.

Pour cela le moteur franco-marocain est aussi important que le moteur franco-allemand qui jadis a initié la construction européenne au sortir de la seconde guerre mondiale.

Ce couple partageait aussi une communauté d’intérêts et de destins. Il s’agissait d’abord de créer un espace de paix et de stabilité. Robert Schuman déclarait alors : « L’Europe ne se fera pas d’un coup, ni dans une construction d’ensemble. Elle se fera par des réalisations concrètes créant des solidarités de fait… »

Comme le couple franco-allemand, le couple franco-marocain a un rôle majeur à jouer. La construction d’un espace méditerranéen prospère et démocratique est plus que jamais nécessaire. Et, elle passe de toute évidence par l’union de ses deux piliers principaux, le Maroc et la France.

Je terminerai par quelques citations pleines de sous-entendus bien sûr…

Fréderic Dard disait : « La méditerranée est une sorte de Gange où les nombrils vont en pèlerinage… », « Pour surmonter le passé tu dois d’abord accepter qu’il est révolu. », « Ne laisse jamais les ombres d’hier obscurcir la lumière de demain… », « Le passé c’est comme utiliser un rétroviseur… Il est bon de jeter un regard en arrière et de voir tout le chemin parcouru, mais si tu y regardes trop longtemps, tu manqueras ce qui est tout droit devant toi. »

Monsieur Hollande Bienvenue au Maroc… Et concentrons-nous donc sur ce que l’on peut influer, c’est-à-dire le présent et l’avenir.


Poster un Commentaire

vingt − 13 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.