logo-mini
Bang & Olufsen

Un fleuron du Danemark, Bang & Olufsen pourrait passer sous pavillon chinois


Partager

Bang & Olufsen

Décidément beaucoup de rachats et acquisitions de grandes marques européennes et américaines par des investisseurs chinois, dans la mode, l’hôtellerie de luxe, et même le high-tech.

Un fleuron du Danemark, Bang & Olufsen pourrait passer sous pavillon chinois.

Le milliardaire Qi Jianhong, est engagé dans des négociations en vue du rachat du célèbre fabricant d’électronique et sono de luxe.

Cet homme d’affaires chinois a déjà augmenté ses parts dans Bang & Olufsen au point d’en devenir l’actionnaire principal.

Fondée en 1925 et renommée pour ses produits aux designs épurés et finitions ultra haut de gamme, la société danoise est en difficulté depuis trois ans du fait d’une mutation du marché, un marché où désormais l’écoute de musique se fait de plus en plus à partir d’appareils mobiles.

Pour redresser la barre et réduire ses coûts, Bang & Olusen a confié en mars, la fabrication de ses écrans de télévision au géant sud-coréen LG Electronics.


Poster un Commentaire

quatorze − 3 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.