logo-mini
féminisme

Le féminisme marocain face à ses contradictions


Partager

féminisme

L’écrivaine et professeur Fatima Sadiqi s’est sérieusement penchée sur la question féminine au Maroc, au travers de différents ouvrages, notamment sur les expressions religieuses des femmes berbères, dans lequel elle choisit un cadre plus vaste que celui du harem pour expliquer les féminismes des femmes marocaines.

Dans un autre ouvrage, les féministes voilées au Maroc, elle défend notamment l’idée que, contrairement à ceux qui avancent que le féminisme moderne n’aurait pas de place dans les sociétés qui connaissent un renouveau religieux, le militantisme des femmes laïques et religieuses, joint à la stratégie des partis politiques et au rôle significatif joué par le souverain ont conduit à de réelles avancées. Mais cette idée, elle l’avançait dans les années 2000. Qu’en est-il aujourd’hui ? Le féminisme est-il encore une affaire marocaine comme il a pu l’être à un moment donné ?


Poster un Commentaire

11 − 7 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.