logo-mini
Mounier & Bouvard

Il était une fois… l’opération cendrillon

Partager

Mounier & Bouvard présentait sa nouvelle collection de bijoux Néobeldi, une fusion épicurienne qui redonne naissance au bijou marocain moderne. Manchettes, bracelets, boucles d’oreilles… le choix ne manque pas à celles qui souhaiteraient ajouter une touche orientale à leurs joyaux.

C’est au Peter’s Restaurant, au sein de la prestigieuse Villa Gapi, que Mounier & Bouvard en collaboration avec Poiray nous ont invité aujourd’hui à vivre un véritable conte de fées. Luxe Radio vous narre l’histoire de ces bijoux d’exception, que la Maison Poiray a imaginés pour vous comme étant : l’opération cendrillon.

La cendrillon du 21ème siècle troque sa pantoufle de verre pour une bague… mais pas n’importe quelle bague, LA bague, « Ma préférence » dont la pierre interchangeable est manquante… Seulement voilà, les princesses devront trouver la pierre à leur main plutôt que chaussures à leurs pieds.  Chacune des femmes a reçu dans un pochon une pierre à son attention, mais seule une d’entre elles repartira avec son précieux bijou, celle dont la pierre est compatible avec la monture de la bague, et qui fera corps avec elle et c’est Marwa El Ouadrassi, bloggeuse, qui a remporté ce somptueux joyau. Qui sait? Peut-être que demain vous serez la nouvelle cendrillon 2.0.

Cette bague, on vous le disait, n’est pas n’importe quel bijou. Elle bouscule les codes et vous plonge dans un univers infiniment modulable de la bague « Ma Préférence » interchangeable au gré de vos envies. Citrine, améthyste, topaze bleue, tourmaline rose, fine opale… des pierres fines pour habiller votre joyau à l’infini, disponibles chez Mounier & Bouvard!

Parmi les nouveautés de Poiray, on retrouve la bague interchangeable déclinée en collier que vous pouvez également customiser selon vos envies. Pour ce qui est de l’horlogerie, l’emblématique montre de la marque, « Ma Première« , nous dévoile son cadran rond qui défie le temps gardant le même principe des bracelets et lanières interchangeables. Enfin, c’est la bague bracelet qui remporte le plus de succès auprès de l’audience.

Dotée d’un mécanisme qui se déplie et dont les anneaux se resserrent pour devenir bague, elle est un modèle inspiré de l’art déco, découlant d’un des dessins de Poiray datant de 1978. Celle-ci existe en pierres précieuses mais également en cabochon.

Le conte de fées continue, rendez-vous à la prochaine édition de l’opération Cendrillon…


Poster un Commentaire

six + 7 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.