logo-mini
blé

Comment engager une politique protectionniste intelligente ?


Partager

blé

Le Conseil de Gouvernement la semaine dernière a adopté le projet de loi n°19-17 portant modification du droit d’importation applicable au blé tendre et ses dérivés. Dans l’objectif d’assurer une commercialisation de la production nationale du blé tendre dans de bonnes conditions et de garantir un revenu adéquat aux agriculteurs, selon les précisions du porte-parole de gouvernement Mustapha El Khalfi, il a été ainsi décidé d’augmenter de 30% à 135% les droits de douane appliqués au blé tendre, et ce à partir de la publication de ce texte au Bulletin officiel, jusqu’à fin décembre 2017.


Poster un Commentaire

8 + dix-huit =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.