logo-mini

Défense de fumer : Loi 91-15


Partager

Elle s’appelle loi 15-91 et vit le plus grand dénigrement depuis cinq ans. Quand je disais elle, je citais la loi anti-tabac. Elle fait partie des lois les plus difficiles à appliquer. Refus, résistance, risque de perte de clients sont les plus grandes raisons. Une question de sous, sûrement. Une question de lobby, certainement.

Par cette loi, il y des parties plus intéressées que d’autres. Tout d’abord, les industriels du tabac. Ces entreprises craignent naturellement la baisse de consommation tabagique puis vient le ministère des finances, qui grâce aux taxes intérieures à la consommation, engrange quelque  7 milliards de dirhams.

Ce qui est certain, c’est que la consommation de tabac  prend des proportions alarmantes et nous omettons souvent de dénoncer le coût économique énorme pour l’État. Le coût est économique mais pas seulement car des personnes perdent souvent des proches et engendrent des coûts sociaux. Les familles se retrouvent orphelines sans filet social. Non, il ne s’agit nullement d’exagération car le problème est sérieux.

Si l’on se base sur les estimations du ministère de la santé, plus de 34% de la population masculine âgée de 20 ans et plus fument. Quant aux enfants plus de 15% d’entre eux, âgés de 13 à 15 ans consomment du tabac. Le malheur ne s’arrête pas là puisque près de 13% de ces mineurs ont commencé à fumer avant l’âge de 15 ans.

Les campagnes anti-tabac sont impuissantes et ou inefficaces. La loi au Maroc nuit gravement à la santé par son laxisme…pas de décrets et un enfumage à peine supportable. Les lieux publics tels que les cafés et les restaurants refusent de jouer le jeu au risque de perdre un chiffre d’affaires. En Europe, il y a 8ans les mêmes craintes se sont posées…aujourd’hui ne pas fumer dans les lieux publics est devenu une normalité.

Messieurs dames, respectez la présence des enfants, des non-fumeurs, messieurs dames merci de respecter la loi.


Poster un Commentaire

17 + douze =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.