logo-mini
terrorisme

Une coopération maghrébine est-elle nécessaire pour sécuriser la région du terrorisme ?


Partager

terrorisme

La menace terroriste plane sur le Maghreb depuis des années, et la situation s’est aggravée avec l’implantation de Daech en Lybie.

Deux rappels de faits importants soulignés par Abdelhak Khiyame, patron du BCIJ la semaine dernière. Le danger ne concerne pas uniquement le Maroc, mais

aussi l’Algérie qui souffre déjà de l’activisme du groupe Al Qaïda au Maghreb islamique au sud de son territoire. À cela s’ajoute un problème créé de toutes pièces par l’Algérie au Sahara

a expliqué Abdelhak Khiam dans un entretien publié jeudi par le quotidien « L’Economiste ».

Il faut être clair : la sécurité de nos deux pays dépend d’une coordination qui doit avoir lieu entre les services de renseignement marocains et algériens. Malheureusement, ils s’entêtent. J’espère qu’ils vont se rendre à l’évidence

a regretté par ailleurs le chef du BCIJ.


Poster un Commentaire

13 − huit =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.