logo-mini
SNCF

Cheminots marocains : la SNCF face à ses responsabilités


Partager

SNCF

Le procès de centaines d’anciens cheminots de nationalité ou d’origine marocaine qui poursuivent la SNCF pour discrimination durant leur carrière s’est ouvert lundi devant la cour d’appel de Paris. La SNCF avait contesté sa condamnation dans cette affaire dans laquelle ces cheminots marocains accusent l’entreprise française de les avoir délibérément « cantonnés » aux plus bas niveaux de qualification et de salaires, ce qui les a ensuite pénalisés à l’heure de la retraite. Le Conseil des prud’hommes de Paris avait condamné en 2015 l’entreprise ferroviaire pour « discrimination dans l’exécution du contrat de travail » et « dans les droits à la retraite », selon le jugement. La SNCF a perdu dans neuf dossiers sur dix. Au total, 849 salariés ou anciens salariés marocains de la SNCF avaient porté plainte en 2005 contre l’entreprise française pour discrimination.


Poster un Commentaire

quinze + seize =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.