logo-mini
finance verte

Quel avenir pour la finance verte au Maroc?


Partager

finance verte

On continue de parler climat avec la deuxième édition de la Climate Finance Day, qui s’est déroulée ce week-end à Casablanca.

Mohammed Boussaid a souligné que l’industrie de la finance verte rencontrait un problème d’instruments financiers et non pas de ressources. Le président de Masen, Mustapha Bakkoury, a par ailleurs annoncé la première émission des obligations vertes au Maroc pour un montant de 1,15 milliard de dirhams, garanti par le Trésor. Par ailleurs, la BMCE Bank of Africa a obtenu vendredi, le Visa de l’Autorité Marocaine du Marché des Capitaux pour le lancement de son premier emprunt d’obligations vertes « Green Bonds » d’un montant de 500 Millions de Dirhams.

L’objectif de cette émission, inédite au Maroc est de renforcer l’engagement citoyen du Groupe dans le domaine de la préservation de l’environnement, financer des projets nationaux éco-responsables, et soutenir les initiatives privées et publiques pour la préservation des ressources naturelles.


Poster un Commentaire

dix − trois =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.