logo-mini
Nice

Les attentats de Nice


Partager

Nice

Chères auditrices, chers auditeurs السلام عليكم ورحمة الله وبركاته وجمعة مباركة 
Encore une fois, l’horreur n’a pas de limite et fait preuve d’ingéniosité dans ses formes d’accomplissement.

À Nice jeudi dernier, la barbarie a encore frappé en utilisant un poids lourd pour écraser des innocents, dont le seul tort est d’être sortis voir les feux d’artifice un soir de fête nationale.

Qu’ont-elles fait ces victimes pour mériter ce sort, même des enfants qui jouaient n’ont pas échappé à sa folle équipée.

Il faut dénoncer l’attaque odieuse et abjecte de civils et d’innocents.

De cette tribune j’aimerais exprimer ma compassion, mes condoléances et ma totale solidarité avec les familles des victimes et le peuple français dans cette épreuve si difficile.

Les politiciens français doivent arrêter de spéculer sur l’appartenance et l’obédience de Med Bouhlal et surtout sur sa radicalisation express, c’est un détraqué mental, à l’instar d’Anders Breivik, le terroriste norvégien d’extrême droite, qui se définit lui-même de fondamentaliste chrétien et qui a perpétré les attentats du 22 juillet 2011 en Norvège où il a assassiné 77 personnes, pour la plupart des adolescents sur l’île d’Utoya, ou encore du pilote allemand Andreas Lubitz qui a crashé le vol de Germainwings, le 24 Mars 2015, dans le sud de la France et dont l’action décrite par des psychologues non pas comme le suicide d’un dépressif mais comme une tuerie de masse qui a fait 150 victimes.

On n’a pas le droit de surfer sur la peur des uns et le malheur des autres pour faire de la politique et se positionner pour les prochaines échéances électorales.

Le danger existe certes, et vient d’une extrême minorité qu’il va falloir contrôler, suivre voire même neutraliser, mais par contre le risque de voir beaucoup de jeunes en situation de précarité socio-économique et fragilité émotionnelle et psychologique glisser vers des positions de confusions et d’amalgames qui les rendent totalement à la merci des thèses extrémistes est réel.

Les responsables français ont beaucoup à apprendre des britanniques et particulièrement du premier ministre Theresa May dont les positions sont claires, le message politique ne porte aucune ambiguïté, et la distinction entre les terroristes et les musulmans bien faite.

Bref, la surenchère politicienne et les échéances électoralistes ne feront qu’aggraver une situation déjà compliquée.

Mais si on veut que ça s’arrête, il faut commencer à travailler sur les corrections à apporter à différents niveaux :

D’abord sur le plan psychologique, il faut arrêter de stigmatiser les étrangers en général, et les musulmans en particulier et de leurs attribuer tous les défauts et de leur mettre sur le dos tous les problèmes de la société.

Ensuite il faut modifier la politique sociale, économique et culturelle dans les banlieues sensibles ou dites difficiles en luttant contre la précarité, le chômage des jeunes et la fragilité psychologique qui en fait des proies pour les extrémismes et la débauche.

Déjà le signal d’alarme a été déclenché en 2005 avec le soulèvement des banlieues, ou des jeunes marginalisés des cités se sont soulevés contre l’injustice et la stigmatisation, mais la leçon n’a pas été retenue.

En effet, tous les enfants naissent égaux, mais c’est après qu’on développe les disparités sociales, économiques et culturelles, et au lieu de nettoyer les cités au karcher, les responsables politiques auraient mieux fait de donner les mêmes chances aux jeunes des cités en nettoyant ces cités de l’injustice, la marginalisation et les échecs scolaires.

Même aux Pays-Bas, il y a eu récemment des émeutes après la mort d’un Caribéen à la suite d’une arrestation musclée par la police, et donc les mêmes problèmes essaiment un peu partout d’où l’urgence d’y remédier.

Alors de grâce, arrêtons de tout mettre sur le dos de l’islam, parce que ça ne fait que compliquer les choses et conforter les extrémistes dans la théorie du complot et de la persécution et ainsi pousser d’autres déséquilibrés à passer à l’acte.

Sagement et à vendredi prochain sur Luxe Radio.


Poster un Commentaire

7 − six =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.