logo-mini
ramadan

Ahmed Bayoud, président de l’association « avec les consommateurs », membre du bureau de la Fédération marocaine de la protection du consommateur


Partager

ramadan

Avant chaque ramadan, on observe une flambée des prix des denrées alimentaires. Aussi, qui sont ces intermédiaires qui jouent sur les prix? Peut-on aujourd’hui parler de consommateurs marocains en face de la fatalité de cette flambée des prix qui grèvent les budgets des ménages? Sommes-nous condamnés à dépenser deux, voire trois fois plus que d’habitude à chaque mois de Ramadan ? Une réalité devenue fatalité à laquelle ont malheureusement droit les consommateurs marocains à l’approche du mois sacré tous les ans.

Dans l’anarchie la plus totale, les prix des denrées alimentaires ne cessent de grimper, parfois plusieurs semaines avant le Ramadan, mettant le consommateur marocain en difficulté certaine, avec un pouvoir d’achat qui baisse. Le président de la Fédération marocaine des droits du consommateur, Bouazza Kherrati, a indiqué dans une déclaration à la presse cette semaine que les prix des denrées alimentaires les plus consommées au cours du mois de Ramadan enregistraient une hausse de 20% en cette période, relevant que la forte demande et la mauvaise gestion des stocks impactaient aussi l’approvisionnement.


Poster un Commentaire

14 − 13 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.