logo-mini
corruption

Comme en 2011, le gouvernement PJD promet de combattre la corruption : devons-nous le croire ?


Partager

corruption

Dans son édition d’hier Aujourd’hui le Maroc est revenu sur le premier passage au parlement du chef de gouvernement dans le cadre des séances mensuelles. Et pour son premier passage, le quotidien évoque un Saâdedine El Otmani rassurant. Les députés ont ainsi choisi de l’interroger au sujet de la moralisation de la vie publique notamment. Ainsi, le chef de gouvernement a dévoilé l’ambition de son équipe d’institutionnaliser la commission nationale anti-corruption en tant que mécanisme de gouvernance pour renforcer la transparence et la lutte contre la corruption.

La CNCA sera notamment chargée du suivi et de l’exécution des différentes orientations stratégiques, des mesures, des projets, des procédures susceptibles de renforcer la transparence, elle aura aussi pour mission d’accompagner les différents secteurs concernés. Par ailleurs, le chef de l’exécutif a aussi reconnu que cette lutte était un processus long et compliqué et qui requiert une forte volonté politique.


Poster un Commentaire

2 + seize =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.