logo-mini
automobile

Le secteur automobile, secteur clé de l’économie marocaine?


Partager

automobile

Lorsque l’on parle industrie automobile au Maroc, les derniers chiffres ont tendance à faire un bond d’une année à l’autre. À titre d’exemple : le secteur automobile a été, en 2015, pour la deuxième année de suite, le premier secteur exportateur de l’économie marocaine, avec plus de 48 milliards de dirhams. C’est près de 23% de plus que l’année précédente.

Lorsque l’on parle industrie automobile au Maroc, on pense évidemment aux grands constructeurs français Renault et Peugeot : des locomotives, capables de booster la densification des métiers de l’automobile.

Et si le Royaume se positionnait de façon plus marquée sur l’échiquier mondiale des acteurs incontournables de l’industrie automobile ? Une question qui nous taraude, puisque loin d’être une utopie désormais.  Il y a, en effet, le nouveau projet du Groupe Renault au Maroc, un projet d’envergure, qui doit permettre, à terme, de développer une plateforme mondiale d’approvisionnement.

Il y a aussi la restructuration de l’industrie en Écosystèmes, comme moyen de déceler de nouveaux relais de croissance. Des écosystèmes automobiles qui devront permettre au secteur de créer des emplois, 160 000 d’ici 4 ans, mais aussi de développer les exportations automobiles : 100 milliards de dirhams par an sont évoqués.

Il ne reste plus qu’à espérer que toutes les dispositions pour enraciner l’activité automobile au Maroc vont s’inscrire efficacement dans le temps.


Poster un Commentaire

16 − 8 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.