logo-mini
comité d’éthique

À quand un comité d’éthique pour la santé au Maroc?


Partager

comité d’éthique

La pratique médicale dans les différents secteurs de la santé est souvent confrontée à des enjeux d’ordre éthique. Ainsi et dans plusieurs pays à travers le monde, des comités d’éthique de santé publique sont en place. Ils ont en cela un rôle de conseil et de consultation en faveur des acteurs, principalement institutionnels, engagés dans un processus de prise de décision. Le comité d’éthique de santé est, en ce sens, une sorte de maillon entre la communauté scientifique et médicale et l’ensemble de la société.

Si les comités d’éthique sont consultés quand une pratique scientifique et/ou médicale est jugée porter atteinte à la personne humaine, ceux-ci tendent, de par le monde à être de plus en plus associés, en amont, et dès la conception des projets de recherche et ce, afin d’éviter, justement, à ce que les questions d’éthique ne soient écartées du processus de réflexion.

Mais qu’en est-il au Maroc ?

C’est justement autour de cette question que nous ouvrons le débat cet après-midi avec nos invités dans Avec Ou Sans Parure. Car si l’intervention d’un comité d’éthique de santé parait à ce point importante, voire indispensable, il est à déplorer que le Maroc ne dispose pas de pareille structure. Il existe, par contre, un Comité d’éthique pour la Recherche Biomédicale, mais aussi une association Marocaine de Bioéthique dont les présidents font partie de notre tour de table. Ils nous diront leurs activités et surtout les limites de leurs interventions. En quoi participent-ils à combler le vide causé par l’absence d’un Comité d’éthique pour la santé publique ?

Dans un pays où des réglementations sur l’avortement, les essais médicaux, les dons d’organes et autres peinent à satisfaire les exigences tant d’ordre médical, religieux que d’ordre éthique, il parait essentiel de faire le nécessaire pour se doter d’un comité à caractère consultatif et jouissant d’une indépendance garantissant sa neutralité. Qu’est-il fait et qu’est-il à faire dans ce sens ?À qui est-ce la responsabilité ? Place au débat.


Poster un Commentaire

1 × cinq =