logo-mini

« VISITE », l’escale avant Okavango

Partager

« VISITE », l’escale avant Okavango

De l’origine à l’œuvre totale, l’artiste conçoit Visite à Okavango, un laboratoire spatio-temporel africain à la rencontre de 16 pays, de leurs artistes et de leurs territoires. L’exposition se dessine comme un fleuve qui borde 9 projets dans une scénographie aussi dédaléenne qu’immersive, des œuvres développées entre 2011 et aujourd’hui par Amine El Gotaibi.

Pour l’artiste, « VISITE » crée le moment  opportun pour produire les œuvres restées en gestation pendant plusieurs années. Le public y découvre une sélection de travaux  pour la plupart inédits, issus des 9 projets,  qui, rassemblés, racontent Visite à Okavango : Rivière Sèche (à partir de 2007), Nouvelle Religion (2010 à 2016), 2012, La prédation ne croit pas à la mort !(2012), Arène de la soumission (2014),  Attorab Al Watani (Territoire National) (2016) , Perspective de Brebis (2018), Perspective de Séduction (2019), Ba moyi ya afrika (2019), Sun(W)hole (2020).

Installations, vidéo, dessins, peintures, photographies, ingénierie mécanique, autant de médiums utilisés pour représenter les différentes interrogations de l’artiste, chaque création est le prélude d’un cheminement dans lequel les projets viennent s’inscrire comme un nouveau chapitre, inondés par une révélation : la découverte en 2011 du fleuve d’Okavango, né dans les montages de l’Angola, parcourant les états avant de venir mourir dans le désert.

La source de ce parcours artistique remonte à 2007, lorsqu’Amine El Gotaibi amorce son projet Rivière sèche qui questionne la notion de rivière sèche comme symbole de fertilité et comme métaphore d’un pouvoir stérile. Quatre ans plus tard, il découvre l’existence d’Okavango, une révélation qui le bouleverse. C’est là que son expédition commence, il ressent le besoin absolu de rendre visite à Okavango, ce lac comblé par les sables, myriade de lagons et d’une faune prodigieuse, devenu symbole d’émancipation, libérateur des normes et éveil absolu à l’altérité

« Visite », un solo show possible grâce à la richesse des rencontres, ces petites rencontres qui changent le voyage,  Fatim-Zohra Bennis galeriste et passionnée d’art a eu un véritable coup de cœur pour le projet d’Amine,  elle souhaitait faire partie de cette aventure autant artistique qu’humaine 

Visite à Okavango, une destination au dessein tourné vers les valeurs humaines, une traversée artistique collective d’un continent, animée par les découvertes multiples et la cohésion par la création. Un voyage qui traverse les frontières pour mieux comprendre les réalités de cette terre, une Afrique riche pour laquelle l’artiste s’engage, renforçant le maillage panafricain. L’exposition/action « Visite » est à découvrir à la MCC Gallery, 281, Sidi Ghanem à Marrakech, jusqu’au 31 juillet 2021.


Poster un Commentaire

4 × trois =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.