logo-mini
The Good Bun à la conquête de Casablanca

The Good Bun à la conquête de Casablanca

Partager

The Good Bun à la conquête de Casablanca

Après l’éruption de la pandémie, la tendance food a vu émerger de nouveaux consommateurs, de nouvelles habitudes alimentaires qui remettent au goût du jour le burger classique détrônant même la pizza grâce à la multiplicité de ses déclinaisons.

Qu’il soit végétarien ou classique, le bun traditionnel suscite un véritable engouement dans le marché de la restauration. Ambivalent, il permet de bien manger et vite, répondant aux impératifs du consommateur d’aujourd’hui, conscient de la qualité des ingrédients qu’il met quotidiennement dans son assiette.

Devant le succès rencontré par ses burgers à Marrakech, nous nous sommes rendus à The Good Bun, la nouvelle adresse casablancaise qui propose à ses clients des buns à l’américaine, gourmands et healthy… The Good Bun a débarqué rue La Fontaine quartier Racine, pour proposer un concept autour d’un seul produit, le burger. L’idée ? Donner la possibilité de composer soi-même sa recette et à garnir selon les envies.

Importer le burger américain au Maroc, c’était le concept de Amine Zizi, qui après 17 années passées de l’autre côté de l’Atlantique, s’est inspiré d’une enseigne de restauration rapide américaine pour proposer ce grand classique de la cuisine US largement démocratisé par les fast-food. On l’écoute :

Le burger décliné en trois tailles inclut la base bun, une galette de smash juteuse enrobée de tomate et de laitue, du cheddar fumé fondu, le tout aromatisé avec des gouttes d’une sauce secrète signée The Good Bun. Le bun est à la fécule de pomme de terre pour accentuer le côté moelleux du burger… Quant à la viande, elle est écrasée sur la plaque chaude pour conserver son jus, Amine Zizi nous explique :

À cela peut s’ajouter la garniture qui accompagnera le burger : bacon de bœuf, oignons crus ou caramélisés, champignons, cornichons maison ou jalapenos, des toppings qui peuvent ensuite être accompagnés de frites fraiches crinkle cut et d’un milkshake.

La restauration rapide n’est pas forcément synonyme de malbouffe, la carte de Marrakech a été étoffée et compte désormais le burger veggie, où le patty de bœuf a été remplacé par un grand champignon Portobello… De nouveaux produits ont également rejoint le burger, comme les hot-dog, pour rester dans l’esprit américain :

L’essentiel des places assises se passe en mezzanine mais le restaurant dispose aussi d’une terrasse pouvant accueillir une douzaine de places. The Good Bun s’est agrandi tout en conservant l’identité architecturale de Marrakech… Des banquettes en cuir et des matériaux nobles dans un lieu épuré et compact à l’image du produit. Au-delà de se restaurer, Amine Zizi souhaite que l’endroit soit un lieu vivant, où les gens viennent manger mais également travailler ou simplement échanger pour continuer à vivre malgré la pandémie.

The Good Bun opère la livraison via sa plateforme propriétaire « thegoodbun.com » ou à travers des plateformes partagées, il est également possible de contacter directement le restaurant, ouvert de midi à 22 heures, tous les jours de la semaine.


Poster un Commentaire

12 + deux =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.