logo-mini

Le Maroc adopte la gestion « catastrophique » de la France dans sa lutte contre le coronavirus

Partager

Le Maroc adopte la gestion « catastrophique » de la France dans sa lutte contre le coronavirus

Proportionnalité, différentiation, solidarité, bla-bla-bla des responsables sanitaires français et ignorance des phénomènes de contagion.
La gestion catastrophique de la France et des grands pays européens contre le coronavirus trouve sa source dans les définitions qui ont été attribuées aux phases 2 et 3 de l’épidémie, selon plusieurs épidémiologistes. Sans faire l’école polytechnique, la phase 2 démarre avec l’apparition du premier cas importé et la phase 3 débute avec l’apparition du premier foyer communautaire infecté.

Pour autant, c’est une autre norme, pour le moins étrange, qui a été retenue par la France. En effet, le gouvernement français a considéré que la phase 2 dure même après l’apparition de plusieurs foyers communautaires tant que l’ensemble du territoire national ne fait pas l’objet d’une circulation libre du virus. Ce qui retarde la prise de mesures radicales et c’est le pire. Une attitude condamnée par plusieurs observateurs, justifiée probablement par l’excès de confiance dans un système sanitaire français parmi les meilleurs au monde, certes. Mais les phénomènes épidémiologiques n’ont que faire des 6000 lits ou des systèmes sanitaires performants, ni des mesures de proportionnalité ou de différentiation tant répétés par les équipes d’Olivier Véran sur les plateaux de télévisions et radios françaises. Une fois entamée par le bas, vous expliqueront les scientifiques, rien ne peut arrêter la montée de la courbe épidémiologique. Autrement dit, une fois l’apparition du premier foyer communautaire infecté, le taux de reproduction virale étant de 2 à 3, c’est 60% à 70% de la population nationale qui sera touchée en une saison, c’est à dire le pic assuré. La chine et les grand pays européens commencent maintenant à réaliser l’impact colossal de la perte de la première chaîne de transmission, abstraction faite de la performance de leur système sanitaire national.

Les USA, en revanche, tentent d’éviter ce piège en agissant avant que la courbe épidémiologique n’entame les premiers signes de sa montée, apprenant des erreurs des pays européens, ne laissant aucune place à l’amateurisme ni aux guerres d’égos. Le pays de l’oncle Sam suspend tous les vols d’Europe, et arrête toutes les écoles et rassemblements dans tout État où apparait un premier foyer communautaire infecté.

Au Maroc, avec six cas importés et déclarés à ce jour, le gouvernement semble suivre la gestion catastrophique de la France, ignorant le point de bascule, alors même que son système sanitaire ne fait pas rêver beaucoup. Toute décision prise après la rupture de la première chaîne de transmission n’aura aucun effet, voire très peu, une rupture d’ailleurs attendue dans les heures qui suivent. Mais Qu’attend le gouvernement marocain pour suspendre les vols provenant de France et des autres pays à risque?


Poster un Commentaire

neuf − 1 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.