logo-mini

« À voir leur laideur physique, elles ne trouveront personne avec qui coucher, ni en halal ni en haram »

Partager

« À voir leur laideur physique, elles ne trouveront personne avec qui coucher, ni en halal ni en haram »

C’est en ces termes qu’Ahmed Raissouni a répondu aux initiatrices du manifeste « hors la loi ». Le Président de l’Union Mondiale des Oulémas Musulmans vient de publier un article sur les libertés individuelles dans le site arabophone Hibapress et dans lequel il fustige « ces quelques femmes perdantes et perdues qui sont sorties dernièrement avec des slogans indiquant qu’elles pratiquent le sexe haram et qu’elles avortent, alors qu’il suffit de voir leur laideur physique pour comprendre qu’elles ne trouveront personne avec qui coucher ni en haram ni en halal ». 

Le cofondateur du MUR, Mouvement Unicité et Réforme, bras idéologique et politique du PJD prend enfin la parole en public, il avait gardé le silence depuis l’incarcération de sa nièce Hajar Raissouni, poursuivie pour avortement illégal et relations sexuelles hors mariage. Quelques jours à peine après la grâce royale accordée à la journaliste du journal arabophone Akhbar Al Yaoum, Ahmed Raissouni met le pied dans le débat sur les libertés individuelles qui agite la scène médiatique et les réseaux sociaux, cette fois brandissant le jugement sur le physique de ces femmes qui revendiquent les libertés individuelles. Le problème de ces femmes là, selon lui, c’est qu’elles sont « physiquement laides ». 

Son confère Abderrahim Chikhi, actuel Président du Mur avait, quelques jours auparavant, regretté sa sortie lorsqu’il s’était exprimé dans une vidéo sur le devoir de prendre en compte l’évolution de la société marocaine, suite aux réactions critiques de plusieurs membres de la mouvance islamiste. Cette publication d’Ahmed Raissouni au sujet du physique des femmes du Collectif sur les libertés individuelles pose la question de savoir si le conservatisme religieux est arrivé au point de brandir la discrimination pour défendre ses positions. Bref, si la publication en question a trouvé plusieurs condamnations sur les réseaux sociaux, d’autres n’ont pas manqué de défendre le célèbre Cheikh  de la pensée des finalités «  الفكر المقاصدي », en voici  quelques extraits:


Poster un Commentaire

treize − 13 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.